Au commencement était le houblon. Au commencement étaient aussi les céréales. Au commencement, enfin, étaient Bruno et la Normandie. Et l’amour du travail bien fait. Au commencement, donc, étaient réunis les ingrédients d’une entreprise artisanale équipée pour l’avenir ; étaient alignés les astres qui virent naître la Brasserie des Deux Amants.

Derrière ce nom chargé d’histoires (voir rubrique La légende), il y a ce que les revues spécialisées dans l’entrepreneuriat social et solidaire appellent un « projet de vie ». Pour Bruno, ce ne sera pas le tour du monde sur un monocycle ni une reconversion dans le dressage de puces de cirque. Plus humblement, ce sera celui de vivre au vert après des années dans les villes à travailler pour d’autres, celui d’un engagement local et d’un ancrage territorial, d’une volonté de produire mieux, grâce au bio et à des savoirs-faire artisanaux.

Pour donner corps à cette riche aventure, il y a un lieu idéal : le domaine des Hauts Prés, un pôle d’agriculture biologique situé à Val-de-Reuil, en Normandie, entre les boucles de la Seine. On y trouve, entre autres personnages joyeux et responsables, des maraîchers, un apiculteur, un traiteur et, désormais, un brasseur.

Les Bières des deux amants sont brassées et mises en bouteilles sur place, à partir de malts bio, de houblons, de levures, de sucre bio et d’eau. Elles ne sont ni filtrées, ni pasteurisées. Et l’on a préféré y ajouter les dessins merveilleux de Priscille Depinay plutôt que des additifs et des conservateurs. Brasserie artisanale, on vous dit. Bien sûr, la Brasserie des Deux Amants valorise les circuits courts et vous encourage même à venir chercher vos bières directement sur place, à cheval, en échasses… ou sur un monocycle.

 

Bruno Couchaud – celui qui brasse et pas que

Diplômé d’un master en microbiologie, Bruno se passionne, d’abord en amateur, pour la bière. En 2013, il quitte son laboratoire pour suivre une formation de brasseur chez Science Infuse, à la Rochelle. Il participe ensuite successivement  aux créations de la Brasserie du Bout du Monde dans le Finistère (1 an) et de la Brasserie BapBap à Paris (3 ans). En 2017, il crée la Brasserie des Deux Amants en Normandie.

Anne-Charlotte Bertrand – celle qui vend

Après des études littéraires, Anne-Charlotte travaille pendant dix ans de sa passion en tant que metteur en scène au théâtre. Elle co-dirige notamment la Compagnie O Clair de Plume et est artiste associée à la Factorie – Maison de Poésie de Normandie. C’est en rencontrant Bruno qu’elle comprend que la bière est un domaine autrement plus vaste que ce qu’elle imaginait… Après de longues heures de dégustation et beaucoup de bouteilles décapsulées, elle devient officiellement la responsable commerciale de la Brasserie les Deux Amants.

Anthony Babin – celui qui brasse

Diplômé d’une licence en pharmacologie, Anthony découvre le brassage amateur grâce à une collègue en 2007. Il quitte son laboratoire ainsi que la région parisienne et se trouve dans la même promotion de futurs brasseurs que Bruno à La Rochelle. Après avoir fait ses premières armes à la Brasserie Des Cîmes en Savoie et à la Brasserie Mélusine en Vendée, il quitte la France pour voyager. En 2018, il rejoint la Brasserie des Deux Amants.

Priscille Depinay – celle qui dessine

Illustratrice free lance, Priscille Depinay a grandi en Normandie et vit maintenant à Paris. Diplômée des Beaux-arts, elle explore les relations entre les individus, ainsi que les stratégies mises en place pour réussir à se comprendre. Comment s’influencent les Hommes les uns les autres ? Amie de longue date, elle rejoint la famille des Deux Amants depuis le premier jour et imprime sa patte poétique et rigolote à l’univers visuel de la brasserie.

Pour découvrir son travail cargocollective.com/priscilledepinay

Thibaut Marquet – celui qui brasse

Diplômé d’un DUT de biologie appliquée à l’agro-alimentaire, Thibaut découvre le monde brassicole au cours de sa formation. Il brasse d’abord sur la picobrasserie de l’IUT, puis effectue son stage de fin d’études à la Brasserie des Abers. Il fait ses premiers brassins en professionnel chez les 3 Brasseurs (pendant 2 ans), il travaille ensuite pour la Brasserie de la Môme avant de rejoindre l’équipe des Deux Amants en 2020.

Corentin Bernard-Cuff – celui qui brasse

Fasciné par la bière depuis un cours de biochimie métabolique (oui c’est possible !), Corentin oriente ses études pour devenir brasseur. Après une prépa et une licence de biochimie à Rouen, il obtient son Master en génie biotechnologie et management en agro-industrie à l’université de La Rochelle (mention bien s’il vous plait !). Il fait ses premiers pas pros à la brasserie De Sutter dès 2017 et participe activement au démarrage de la brasserie école les Brasseurs Normands à Rouen en 2020. Il rejoint les Deux Amants en 2021 pour se recentrer sur le brassage et respirer l’air fin de la campagne normande.

Saliou Diallo Barry – celui qui déplace les palettes

Jeune guinéen arrivé en France à l’âge de 15 ans en tant que mineur non-accompagné, Saliou a croisé notre chemin et donc, celui de la brasserie. Il nous rejoint en 2021 dans un poste unique au monde : « manutentionnaire-serveur ». Il est par ailleurs passionné de jeu d’échecs et de Francis Cabrel.

Marc Bertrand (junior) – celui qui livre

C’est parce qu’il est l’homonyme du papa d’Anne-Charlotte (Marc Bertrand senior, donc) et un enfant du pays (il habite à 2 kilomètres de la brasserie) que Marc ne pouvait que travailler chez les Deux Amants ! Passionné de skate, de musique, de pêche et de bière, ce grand calme rejoint la brasserie en 2020.